Scamdoc : Un site anti-arnaque qui arnaque ?

Scamdoc : Un site anti-arnaque qui arnaque ? Mon avis sur la question

#Digital #Leadership

ScamDoc (site généré par la société Hérétic dont le directeur de publication est Anthony Legros), un site bien pourri que la Police s’empresse de faire connaître à la population belge malgré les réticences des entrepreneurs et la dernière condamnation en date de décembre 2019… Explications en vidéo.

Et vous, vous en pensez quoi ?

L’avez-vous déjà testé ? Avez-vous déjà passé au crible vos propres sites ? Ça donne quoi ? Rassuré ou inquiet ?

Retranscription de la vidéo sur Scamdoc

C’est assez incroyable…

Hier soir, dans mon salon avec mon épouse, j’ai regardé le journal.

Il y a très longtemps que je n’avais plus regardé le journal ; je n’aime pas ça parce que c’est que de l’actualité négative, mais avec le coronavirus effectivement on essaie de tenir ça un peu à l’œil.

Et je vois qu’il y a une émission sur la police, sur la prévention sur internet : « Quand vous faites des achats, attention quand vous découvrez de nouveaux sites web ».

Et la police met en avant- écoutez bien le truc, c’est assez incroyable- la police, au journal de 19 heures en Belgique, met en avant un site qui s’appelle Scamdoc.

Ce qui est assez incroyable, c’est qu’ils mettent en avant ce site et il est dit : « Voilà, fiez- vous à ce site, allez sur ce site, et évaluez la confiance numérique de n’importe quel nom de domaine ».

Vous tapez un nom de domaine, et il va vous donner un score, évidemment, il faut être proche de cent pour cent, et cent pour cent veut dire que c’est un site reconnu, vous pouvez faire confiance, vous pouvez acheter, vous pouvez déposer vos coordonnées, vous pouvez payer en ligne, y a pas de soucis.

Ils font les malins, ils mettent : « Regardez, le site de la police policebelgium.be, et ils sont à nonante virgule neuf pour cent (à quatre- vingt dix- neuf pour cent).

Donc ils sont tous fiers.

Je me dis : « Tiens ! c’est sympa comme truc, je ne connaissais pas du tout, et je vais aller voir »

Je tape le nom de ma société, différents sites web, des marques commerciales qu’on gère dans la société-  et il ya des marques commerciales qui font 20 ou 25000 visiteurs par jour, ce n’est quand même pas rien. Il y a une certaine confiance, il y a des achats en ligne tous les jours qui sont faits.

Donc la société fait du chiffre, il y a une bonne réputation, les cotes sont bonnes.-

Je tape mon nom perso david-licoppe.pro, je regarde et je vois un score de vingt- sept pour cent : « Attention ! », « Vigilance requise », « Ne faites pas confiance à ce site ».

Je dis « Mais ils sont fous ou quoi ? »

C’est quand même incroyable ! Moi, je suis sur le marché du web depuis onze ans, j’ai des réseaux, on me trouve partout, j’ai des coordonnées, des sociétés, des marques commerciales que je gère, vous pouvez me contacter par cinquante mille façons différentes.

Je tape plein d’autres noms de domaine et me rends compte que c’est un site en fait un peu « pourri ».

Donc qu’est- ce que je fais ?

Je commente sur le site Scamdoc : « Ecoutez, vous êtes gentils, mais je viens d’analyser mon site professionnel pour mon personal branding, un site mal coté. J’ai une communauté de quarante mille personnes- sur l’ensemble des réseaux bien sûr- et j’ai une société qui existe depuis onze ans. J’ai plusieurs marques commerciales, mes coordonnées s’y trouvent, vous savez où me contacter. Il y a une entreprise, il y a une personne morale derrière et tout donc, il y a vraiment toute une structure, il y a des employés qui travaillent pour moi. »

Et je me dis, c’est quand même assez incroyable de faire passer le message au journal, aux citoyens belges, de dire : « Vous avez un doute ? Allez sur ce site. » Je trouve ça assez incroyable. Donc j’ai mis une note négative sur plusieurs sites que j’ai analysés- pas forcément des sites à moi !-  j’ai tapé ebay.be : ils sont à trente- huit pour cent… c’est juste magique.

Alors, oui, il y a des vendeurs sur eBay peu scrupuleux, d’accord. Mais quelque part, ça reste quand même un site de confiance. C’est quand même incroyable de faire passer ça à une audience où il y a des millions de personnes qui regardent, ET qui notent, ET qui se disent : « Ah oui c’est intéressant ! » ET qui vont aller les yeux fermés sans se poser de questions…

Pourquoi ?

Parce que c’est la police fédérale qui annonce cette information.

Je trouve ça complètement dingue ! Alors j’ai envie de dire à la police : « Les gars, il faut vous réveiller ! Il faut utiliser des trucs qui marchent, pas aller annoncer des conneries comme ça sur le web ; c’est vraiment un truc de fou ! ».

Il suffit de taper Scamdoc dans Google et vous allez vous rendre compte que tous les sites qui en parlent sont négatifs autour de ce site que la police met en avant. Je trouve ça assez dingue, alors petit message pour les policiers qui ont fait cette émission avec le journal d’RTL :

« Franchement, les gars, prenez vos renseignements et analysez ça en profondeur. Ce n’est pas parce que votre site est à nonante virgule neuf pour cent que vous devez crier victoire pour toute la Belgique et à toute la population ! Je trouve ça complètement dingue. J’ai même reçu des messages en privé et des messages de tchat sur mon site, disant : « Oui, on est d’accord avec vous. Effectivement, ce site est mal coté sur Trustpilot, il y a plein de plaintes »… les gens trouvent ça injuste.

Et si vous prenez tous les commentaires de Scamdoc, des gens, des propriétaires de sites, d’entrepreneurs, de gérants d’entreprises qui effectivement se plaignent et qui disent : « Votre site annonce une très mauvaise cote et un niveau de vigilance très élevé pour mon site. Alors que moi, je suis un entrepreneur, je fais fonctionner ma boîte, ça tourne, je n’ai pas de clients mécontents. Qu’est- ce que ça vient foutre, qu’est- ce que ça vient donner comme image à des gens lambda qui viennent de voir le journal télévisé ? »

D’ailleurs, ce site était complètement HS hier soir, suite au passage, suite à l’émission.

Je trouve ça complètement dingue. Dans quel monde on vit, les amis ?

Franchement, avant de critiquer un site, avant de dire : « Il faut aller là », « Allez là les yeux fermés », vérifiez vos informations, analysez et faites un peu plus de recherches.

Recherchez un petit peu plus loin que le bout de votre nez. C’est tout ce que j’ai envie de dire.

Je trouve ça juste désolant de la part de la police fédérale de Belgique.

Franchement, c’est honteux ! Honte à vous les amis.

Les avis des consommateurs via Trustpilot

Avis Scamdoc

FOIRE AUX QUESTIONS

Les questions les plus fréquentes de mon audience à ce sujet

Découvrez ci-dessous les questions qui reviennent le plus souvent lorsque je suis en contact direct avec mes visiteurs, mon audience, mes élèves lors de mes formations et les questions que je reçois via mes profils sociaux.

👉 Qu’est-ce que ScamDoc ?

ScamDoc est annoncé comme un site anti-arnaque révolutionnaire d’après certaines sources. C’est en quelque sorte un site qui permet de se renseigner pratiquement instantanément sur la confiance accordée à un nom de domaine ou une identité numérique (email par exemple).


🤔 Est-ce que ScamDoc est vraiment fiable ?

À mon sens oui et non. Oui, car les sites d’arnaque et les fausses identités sont décelées par leur algorithme, mais attention il arrive que certains sites de type arnaque passent entre les mailles du filet de ScamDoc.

A contrario, beaucoup de sites légitimes sont signalés dangereux ou suspicieux par leur algorithme, ce qui fait polémique auprès des entrepreneurs, dirigeants d’entreprise et propriétaire de marques et de site web.

Et c’est là que le bât blesse, car on se sent démunis sur leur site, aucune explication, ni même de support vous permettant de faire remonter une mauvaise information.


🤖 Sur quoi se base l’algorithme de ScamDoc ?

A priori, le score de confiance est établi sur base d’un algorithme et des données liées au site analysé.

Concernant l’algorithme, l’ancienneté du nom de domaine joue un rôle, le fait que le nom de domaine soit réservé pour une seule année ou plus plusieurs années d’avance, l’email de contact si celui est lié à des boîtes email gratuites, l’espérance de vie du nom de domaine, les avis négatifs liés au domaine …

Concernant les données, on parle plutôt des informations dans WHOIS. Le WHOIS étant en quelque sorte une carte d’identité du site internet, il se base sur ces données pour y intégrer un score de confiance, du moins en partie. Ceci dit, les infos du WHOIS ne sont pas toujours publiques et surtout ces données ne sont pas toujours à jour.


🤚 Quand faut-il utiliser ScamDoc ?

Ce site est actuellement gratuit, vous pouvez donc réaliser autant d’analyse que vous le souhaitez. Si vous avez un doute sur l’éligibilité d’un site, vous pouvez le faire scanner par ScamDoc et ainsi découvrir le score de confiance qu’il va attribuer au site en question. A mon sens, c’est plutôt idéal pour les contacts, par exemple sur des sites d’annonces (seconde main, occasion, ebay …). Pour les sites professionnels, ça reste peu fiable.

administrator