• Accueil
  • Retour sur un live à succès pour la rentrée scolaire

Retour sur un live à succès pour la rentrée scolaire

Mercredi dernier, j’ai organisé la troisième édition du « Live de folie », un événement public sur un thème précis dans le but de rassembler les fans de la Seolius’University et les passionnés du marketing.

Le thème d’hier était consacré au social selling et aux techniques de vente sur les réseaux sociaux. Un sujet qui n’a pas été choisi au hasard puisqu’il correspond au titre de mon nouveau livre et au lancement d’une nouvelle boutique en ligne pour la Seolius’University.

Un livre sur le social selling

Un an après la sortie de mon premier ouvrage sur l’allbound marketing, je suis fier et heureux de vous annoncer la sortie d’un tout nouveau livre sur le social selling. J’y explique, en long et en large, ce qu’est le social selling et dans quel contexte il arrive. En effet, on remarque que les réseaux sociaux offrent désormais presque tous des possibilités pour vendre directement sur le réseau. Qu’il s’agisse d’une régie publicitaire, de l’intégration complète d’un e-commerce, de boutons d’appel à l’action dédiés au commerce en ligne ou carrément d’une plateforme de vente avec paiement intégré, tous rivalisent d’imagination pour attirer les entreprises, pour les aider à vendre et à dépenser leur argent sur leur réseau.

J’ai aussi pris le temps de décrypter les principaux réseaux pour expliquer leur mode de fonctionnement aux futurs social sellers qui devront choisir un ou plusieurs réseaux en fonction de leurs produits, de leur public mais aussi de leurs connaissances et de leurs affinités.

Je termine par quelques bonus pour les aider à vendre plus en profitant des événements ponctuels tels que les soldes, le black Friday et le cyber Monday. Je leur livre aussi mes conseils sur l’up-sell et le cross-sell qui permettent d’augmenter la valeur du panier moyen de leurs clients en ligne.

Mon nouveau livre : « Secret Selling, comment ajouter 2.0 à votre chiffre d’affaire » sera disponible à la vente sur Amazon dès le 24 octobre 2018.

J’organise également une séance de dédicace dans les locaux de la Seolius’University, à Bruxelles, le 24 octobre prochain entre 9h et 17h. Je vous y attends nombreux.

Une boutique en ligne

Pour compléter mon expérience dans le domaine et matérialiser une prochaine formation sur le social selling, j’ai aussi mis en place une boutique en ligne pour la Seolius’University. Cette boutique a un double but.

Le premier est qu’elle va nous servir comme une sorte de laboratoire en ligne, nous pourrons y réaliser diverses expériences de vente sur les réseaux sociaux en partant d’un article vendu dans la boutique.

Le second est une sorte de générateur de revenus pour l’université. Les bénéfices ne serviront pas à me remplir les poches mais permettront à la Seolius’University d’engager de nouveaux profs dans des domaines d’expertises qui requirent une rémunération plus importante.

De ce fait, en achetant un ou plusieurs articles dans la nouvelle boutique du campus, vous contribuez à faire vivre et grandir le projet.

Je trouve cette approche bien plus intéressante que le crowdfunding et, en plus, elle intéressera plus facilement le grand public qui pourra se faire plaisir en faisant aussi plaisir à l’université par la même occasion. C’est une pratique qu’on retrouve dans presque tous les établissements scolaires classique et qui a fait ses preuves. Alors pourquoi pas chez nous ? De plus, je trouve, mais c’est très personnel, que le crowdfunding s’apparente à une sorte de mendicité et je ne voulais pas donner cette image de moi.

Quoi qu’il en soit, j’espère que le public réservera un accueil chaleureux à cette boutique. Moi, en tout cas, j’ai pris beaucoup de plaisir à la créer et à y proposer des vêtements originaux avec des messages d’inspiration à destination des marketeurs.

Pour terminer, je voudrais vous expliquer pourquoi j’ai opté pour une boutique toute faite et des produits prêts à l’emploi pour la personnalisation. D’une part, par facilité, je l’avoue. Mon partenaire sur ce projet, Spreadshirt, propose aussi de s’occuper de toute la logistique et m’évite donc la gestion des livraisons, des stocks, des retours et des paiements. Très intéressant d’autant que je n’ai aucune idée des retours qui découleront de cette boutique.

D’autre part, Spreadshirt s’engage à respecter ses partenaires commerciaux et surtout ses fournisseurs grâce aux différents labels qui m’assurent que les personnes qui fabriquent ces vêtements sont rémunérées de manière équitable.

J’espère que vous aussi, vous réservez un super accueil à ces deux nouveaux projets et qu’ils vous plairont.

David Licoppe
©2018 Tous droits réservés.