fbpx

60.000 € le prix de ma DIGNITÉ

60.000 € le prix de ma DIGNITÉ

➡️ 60.000 euros pour se faire traiter un chien
➡️ 60.000 euros pour se faire rabaisser constamment
➡️ 60.000 euros pour accepter n’importe quel tarif sans concession
➡️ 60.000 euros pour se voir manquer de respect
➡️ 60.000 euros pour sacrifier sa dignité humaine…
Je vous pose la question, est-ce que votre dignité à un prix ?

Suivez les coulisses d’une boîte de com’ ici : https://www.facebook.com/groups/coulisses.entrepreneurs

Retranscription de la vidéo

Non, ne vendez pas votre dignité, elle n’a pas de prix ! Je vous explique comment j’ai vendu ma dignité sans m’en rendre compte. Une situation dans laquelle vous pourriez vous retrouver. Si c’est le cas, alors écoutez cette expérience, elle vous sera probablement très utile dans le développent de votre entreprise.

Je voudrais vous parler d’une situation que j’ai vécue récemment et qui dure depuis 2 ans. Une situation que vous devriez éviter à tout prix.

Il s’agit d’un partenaire commercial, un revendeur pour être précis. C’est une relation commerciale qui a connu des hauts et des bas, mais qui finalement est assez solide pour durer plus de 2 ans.

Le souci dont je voudrais vous parler est qu’il s’agit d’une relation à sens unique. Certes, ce revendeur nous apporte une quantité non négligeable de contrats puisqu’il m’a généré un chiffre d’affaires de près de 60.000€ l’an dernier. Mais il en demande toujours plus, toujours plus de service, plus de concessions et toujours plus de réductions. Des choses que j’ai acceptées au début me semblent, aujourd’hui, totalement injustifiées. Parce que, en retour, je ne vois pas d’évolution du chiffre d’affaires. Et, pire, le bénéfice généré par ce client se réduit considérablement.

J’en suis donc arrivé à me demander si je dois, à tout prix, maintenir cette rentrée importante et sacrifier mes bénéfices et ma dignité en acceptant ses moindres volontés avec, toujours, la menace d’une fin de contrat si je n’accepte pas à outrance ses exigences. Ou si au contraire, je dois privilégier la qualité de vie de mes équipes et concentrer mes efforts sur mes clients existants et la prospection de nouveaux clients.

Mon choix

Si avant je n’aurais pas hésité une seule seconde, j’aurais choisi les 60.000€, aujourd’hui, j’ai choisi de privilégier la qualité de vie. Après presque 15 ans d’expérience, j’ai le recul nécessaire pour me rendre compte que cette relation est toxique et ne me mènera à rien.

Même si l’argent est motivant, de même que la perspective d’en gagner toujours plus, je ne peux décemment pas baser l’évolution de mon business sur des promesses en l’air.

De plus, perdre ma dignité en acceptant les caprices d’un partenaire commercial ce n’est pas mon genre.

Alors, j’avoue sincèrement que le choix a été difficile à faire. Parce que 60.000€ de CA pour une PME ce n’est évidemment pas négligeable. Mais, une brève discussion avec mon conseiller fiscal m’a fait ouvrir les yeux. Je suis, aujourd’hui, tout à fait capable de couvrir cette « perte ». Mieux encore, avec un peu de recul, je me rends compte que je le fais depuis plusieurs mois sans m’en rendre compte.

Ce qu’il faut retenir de cette expérience … et bien tout simplement que nous ne devons pas être aveuglés par l’argent. Il est clair que c’est notre motivation et que l’argent est nécessaire au bon fonctionnement d’une entreprise. Je ne dis pas le contraire.

Mais, imposer des cadences et des remarques désagréables d’un partenaire toxique envers son personnel nuit à sa productivité. Une productivité que vos employés pourront désormais mettre à profit pour consolider vos relations commerciales existantes et créer de nouvelles opportunités saines.

Personne ne devrait accepter d’être traité ainsi. On pourrait croire que quand on commence, on peut, ou on doit tout accepter au nom du profit et de la croissance. Ce n’est pas tout à fait faux, mais ce n’est pas vrai non plus.

Même si je ne suis pas un débutant, j’ai fait cette erreur avec ce partenaire. Et ça ne m’a rien rapporté du tout. Peu de bénéfice, un gaspillage considérable de temps, de la perte de motivation, du dégoût … et j’en passe … pour 60.000€ de CA en un an. Franchement, je vaux mieux que cela … et vous aussi.

David Licoppe
©2018 Tous droits réservés.