Campagne Facebook Ads : Ça coûte cher et ça ne rapporte rien

Je ne ferai plus jamais de campagnes Facebook Ads

#Digital #Leadership #Marketing

Attention, mon point de vue ici reflète d’une réalité dans le secteur du SEO et du Marketing. Cela ne veut pas dire que tous les secteurs sont impactés.

Aujourd’hui, j’ai pris une décision. Une décision radicale comme j’ai l’habitude d’en prendre quand la coupe est pleine : je ne ferai plus jamais des campagnes Facebook Ads.

Je suis vraiment déçu de Facebook, des promesses en l’air, de ses résultats aléatoires, du coût des campagnes, de l’audience … bref j’en ai plein le fion.

Mon expérience, pourquoi je dis ça ?

Avant toute chose, je dois vous expliquer le pourquoi du comment.

J’ai commencé avec les campagnes de pub sur Facebook il y a environ 3 ans quand un célèbre marketeur et ami (Antoine Peytavin) m’a convaincu et m’a offert une très chouette petite formation pour m’expliquer comment faire.

J’ai testé ses conseils avec des résultats mitigés. Du coup, je lui ai expliqué, il m’a aidé et, en parallèle, je me suis encore formé en ligne et avec un autre expert belge reconnu pour les succès de ses campagnes Facebook (Désiré Dupas). Entre parenthèses, un succès vérifiable et vérifié, pas une capture d’écran d’un compte PayPal ou autre.

Bref, après beaucoup d’essais/erreurs, de formations et de conseils avisés, le constat est clair : mes campagnes sont parfaitement optimisées, les budgets sont bien évalués, le message est bon, les audiences aussi … Tout va bien.

Sauf que ça ne va pas bien du tout. Tout a l’air parfait … sauf les résultats. Ça ne convertit pas. Je ne cherche pas forcément à faire des ventes, mais plutôt à générer du trafic qualifié sur mes sites.

La seule exception, le seul moment où Facebook m’apporte des conversions, c’est dans le cadre du remarketing. Là, oui, je convertis et ça ne coûte pas trop cher. Mais ça reste complémentaire au SEO parce que, pour faire du remarketing, il faut avoir du trafic sur son site. Et, pour avoir du trafic, il faut faire un minimum de référencement naturel.

Les promesses de Facebook sont trompeuses

Le fait est que Facebook me promet des résultats, sur base d’une fourchette – dont les dents sont plus qu’écartées d’ailleurs – et s’y tient plus ou moins, je dois bien l’admettre.

Sauf que quand je me penche sur mon trafic social dans Analytics, je me rends compte qu’il y a un gros écart entre ce que Facebook annonce et ce que Google Analytics me dit.

Pire, quand je me penche sur l’audience que j’obtiens de la part de Facebook (les nouveaux fans, les leads …), ce qui est qualifiable, je remarque que ces gens ne sont pas issus de la zone géographique ciblée et pas du tout dans la cible malgré les audiences ultra-qualifiées.

Bref, Facebook me prend pour un con et moi je paye … enfin je payais parce que maintenant c’est fini.

Mais ce n’est pas le seul problème de Facebook.

Facebook est en train de moisir

Oui, je pense que Facebook est en train de pourrir.

Avant, il y a plus de 10 ans, quand je me suis inscrit sur Facebook, j’aimais voir les photos d’anciens amis d’école, de gens que j’avais un peu perdus de vue. Ça me donnait l’impression de rester proche tout en ne l’étant pas du tout.

Je recherchais ça, comme tout le monde je crois, et j’offrais le même genre de chose en retour. Facebook était une sorte d’écosystème pour les bisounours et on aimait tous ça. À la fois voyeurs et exhibitionnistes.

Mais cette vision a changé avec la pub et les mœurs. Avec les mœurs d’abord parce que les gens n’aiment plus trop se montrer, mais continuent d’aimer voir. Cercle vicieux s’il en est, les gens ne se montrant plus, les voyeurs désertent et les exhibitionnistes deviennent voyeurs.

Du coup, Facebook est devenu une communauté de voyeurs qui se content de partager des conneries (citations à la con, coup de gueule, concours, liens, articles que personne ne lit …).

Ensuite avec la publicité. Comme si le contenu n’était pas déjà assez inintéressant, l’ami Mark a décidé de favoriser la publicité. Après tout c’est de bonne guerre, il doit bien gagner sa vie, mais ça rajoute encore du contenu inutile pour les voyeurs que nous sommes encore tous sur Facebook.

De fait, maintenant, sur Facebook, on ne voit plus que des conneries … et de la publicité.

Les mentalités ont changé, beaucoup ont changé de réseau social (Instagram mdr), mais gardent Facebook. Et qu’y font-ils ? Ils cherchent les irréductibles qui publient encore un peu d’infos privées et croustillantes (l’ex-copine qui est de nouveau célibataire, l’ancien copain de classe qui se marie avec un thon, un autre qui est parti en vacances et qui a posté une photo de lui avec un marcel super moche …). Entre tout cela, il y a toujours la pub. Une pub, aussi originale soit-elle, que personne ne regarde.

Facebook est bien obligé de nous mentir pour nous dire que la pub offre encore un bon rapport qualité/prix, mais je n’y crois plus.

Les vendeurs de rêves et de campagnes Facebook Ads

D’autres y croient encore à l’intérêt de la pub sur Facebook … ou du moins ils veulent vous faire croire que vous devez y croire (vous voyez déjà le côté tordu ?). 

Ceux-là ce sont les pseudo-marketeurs qui, à coup de vidéos sponsorisées et de très longs posts, vous promettent que vous pouvez gagner des millions d’euros en faisant de la publicité … comme eux. Sauf qu’en grattant un peu, ces gens sont fauchés (malgré les apparences) et n’ont rien à vendre.

Enfin si, ils vendent du coaching ou des formations pour vous apprendre à faire comme eux : vendre des formations à des pigeons. Ils vous disent que si vous n’y arrivez pas c’est parce que vous ne domptez pas Facebook et ils vont vous apprendre à le faire. Mais ça coûte cher parce qu’ils donnent des conseils si précieux que de l’or.

Bref, ces gens me débectent au plus haut point et, s’ils veulent encore y croire tant mieux pour eux. Mais il faut qu’ils sachent qu’ils contribuent à rendre Facebook encore plus pourri qu’il ne l’est déjà.

Comment ça va se finir ?

Je ne peux évidemment pas prédire l’avenir, mais je peux vous dire comment je l’imagine. En fait, j’imagine le pire pour Facebook quand les gens vont le déserter en masse. J’imagine aussi le pire pour tous ces marketeurs que je déteste (ah, je l’ai déjà dit ?). Mais tout ça je m’en fous parce l’avenir de Facebook, ça sera sans moi. Ou du moins sans mon argent, parce que je ne quitte pas le réseau non plus. J’arrête simplement de remplir les poches des Mark et ses amis, d’autre le feront encore heureusement pour lui.

D’ailleurs, je ne me fais pas de soucis à son sujet. Il a repris Instagram et ça marche bien pour lui. Pas de soucis de découvert à la fin du mois pour lui.

Mais, cela dit, avec la publicité de masse et les marketeurs à deux balles, Insta aura vite fait de finir comme Facebook : un repère de voyeurs et de publicitaires sans réel intérêt.

Ma conclusion

Donc, pour conclure, retenez que Facebook fonctionne encore bien pour le remarketing mais que, comme canal d’acquisition, à froid, c’est nul. Pour acquérir du trafic qualifié, il faudra passer par le SEO (soi vous-même, soi par une agence de référencement).

Et pour le SEO, vous savez qui appeler ?

FOIRE AUX QUESTIONS

Les questions les plus fréquentes de mon audience

Découvrez ci-dessous les questions qui reviennent le plus souvent lorsque je suis en contact direct avec mes visiteurs, mon audience, mes élèves lors de mes formations et les questions que je reçois via mes profils sociaux.

  • 🍆 Qui est encore sur Facebook ?

    Sans tomber dans les clichés, je pense que la communauté Facebook n’est plus composée que de voyeurs curieux, de gens qui partagent des choses sans importances et de pseudo-marketeurs à la recherche de pigeons pour acheter leurs formations.


  • 🕸️ Pourquoi Facebook est-il en train de pourrir ?

    En fait, c’est surtout la qualité de ce qu’on trouve sur Facebook qui est en nette baisse : fini les photos du mariage de votre ex, le nouveau marcel de Tonton Robert ou l’ancien copain de classe qui s’est marié avec un thon. Sur Facebook, il n’y a plus que des exhibitionnistes.


  • 🤮 Comment ça va se finir ?

    Je pense que ça va être de pis en pis. À un moment donné il y aura de plus en plus de publicité et de moins en moins en moins d’utilisateurs. Ceux-ci se tourneront vers Instagram qui finira de la même façon dans les années à venir.


  • 🤥 Les Facebook Ads, ça marche encore ?

    Ceux qui vendent des formations sur le sujet vous diront oui, à coup sûr. Moi, personnellement je n’y crois pas du tout et l’expérience me l’a prouvé. Je vous en parle dans la vidéo sur cette page.

administrator
Votre réaction :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *